• jeu. Juil 18th, 2024

Thierry Breton, un leader visionnaire au service de l’Europe

ByThierry Lafond

Oct 18, 2023
Tout sur Thierry BretonSource : Flickr

Thierry Breton est le commissaire européen au marché intérieur, à la politique industrielle, au numérique, à la défense et à l’espace depuis décembre 2019. Il a été nommé par le président français Emmanuel Macron après le rejet de la candidature de Sylvie Goulard par le Parlement européen. Avant de rejoindre la Commission européenne, Thierry Breton a été un dirigeant d’entreprises, un homme politique et un écrivain français. Voici son parcours et ses réalisations.

Un ingénieur de formation

Thierry Breton est né le 15 janvier 1955 à Paris. Il est diplômé de l’École supérieure d’électricité (Supélec) et de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Il commence sa carrière comme ingénieur chez France Télécom en 1979, puis rejoint le groupe Thomson en 1981. Il y occupe plusieurs postes de direction dans les domaines de l’informatique, de l’électronique et de la défense.

Voici une vidéo montrant le portrait de cet homme d’affaires :

Un entrepreneur innovant

En 1986, Thierry Breton devient directeur général du Futuroscope, le parc d’attractions scientifique et technologique situé près de Poitiers. Il y développe des projets novateurs comme le cinéma en relief ou la réalité virtuelle. En 1990, il rejoint le groupe CGI Informatique, une entreprise de services numériques, dont il devient directeur général. Il y lance des activités dans les domaines de l’intelligence artificielle, du multimédia ou de la télévision interactive.

En 1997, Thierry Breton est nommé président-directeur général de Thomson, le groupe public d’électronique qui traverse alors une grave crise financière. Il réussit à redresser la situation en cédant les activités déficitaires, en développant les activités rentables comme la télévision numérique ou les semi-conducteurs, et en introduisant le groupe en Bourse sous le nom de Thomson Multimedia.

En 2002, Thierry Breton prend la tête de France Télécom, l’opérateur historique des télécommunications qui affiche une dette colossale de 70 milliards d’euros. Il met en œuvre un plan de sauvetage qui passe par une augmentation de capital, une réduction des coûts, une diversification des activités et une nouvelle stratégie commerciale. Il renomme le groupe Orange et le positionne comme un leader mondial des services numériques.

En 2008, Thierry Breton devient professeur à la Harvard Business School aux États-Unis, où il enseigne la gestion des crises et la transformation numérique. En 2009, il est nommé président du directoire d’Atos, une entreprise française de services numériques. Il y réalise plusieurs acquisitions stratégiques comme Siemens IT Solutions and Services, Bull ou Worldline. Il fait d’Atos un acteur majeur du cloud computing, du big data ou de la cybersécurité. Il quitte ses fonctions en octobre 2019 pour rejoindre la Commission européenne.

Un homme politique engagé

Thierry Breton a également exercé des responsabilités politiques. De 1986 à 1992, il est conseiller régional du Poitou-Charentes, élu sur la liste du Rassemblement pour la République (RPR). De 2005 à 2007, il est ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie au sein des gouvernements Raffarin III et Villepin. Il y mène une politique de réduction du déficit public, de soutien à la croissance et à l’emploi, et de modernisation du secteur financier.

Depuis décembre 2019, Thierry Breton est commissaire européen au marché intérieur. Il est chargé de renforcer la compétitivité industrielle de l’Europe, de développer le marché unique numérique, de promouvoir l’autonomie stratégique dans les domaines clés comme la défense ou l’espace, et de coordonner la réponse européenne à la crise sanitaire liée au Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *