• sam. Juin 15th, 2024

Emmanuel Faber, l’ancien PDG de Danone qui voulait réinventer le capitalisme

ByThierry Lafond

Oct 18, 2023
Le parcours de Emmanuel FaberSource : Flikr

Emmanuel Faber est un homme d’affaires français qui a été à la tête de Danone, l’un des plus grands groupes agroalimentaires du monde, de 2014 à 2021. Il a marqué son mandat par son engagement social et environnemental, mais aussi par ses difficultés à relancer la croissance et à satisfaire les actionnaires. Voici son parcours, ses réalisations et les raisons de son éviction.

Un parcours atypique

Emmanuel Faber est né le 22 janvier 1964 à Grenoble. Il passe son bac à Gap, puis intègre HEC Paris dont il sort diplômé en 1986. Il commence sa carrière chez Bain & Company, un cabinet de conseil en stratégie, puis chez Barings, une banque d’investissement. En 1993, il rejoint Legris Industries, un groupe industriel diversifié, en tant que directeur administratif et financier. Il en devient directeur général en 1996.

Une ascension chez Danone

En 1997, il intègre Danone au poste de directeur finances, stratégie et systèmes d’information. Il devient rapidement le bras droit de Franck Riboud, le fils du fondateur Antoine Riboud, qui a fait de Danone un champion des produits laitiers, de l’eau et de la nutrition infantile. En 2000, il est nommé directeur financier et membre du comité exécutif. En 2005, il prend la responsabilité de la zone Asie-Pacifique, où il lance le projet de coentreprise sociale Grameen Danone Foods au Bangladesh avec le prix Nobel de la paix Muhammad Yunus. Il crée également Danone Communities, une structure d’investissement solidaire.

Voici une vidéo présentant cet homme d’affaires :

En 2008, il devient directeur général délégué de Danone, en charge des fonctions corporate (finances, ressources humaines). Il est également nommé vice-président du conseil d’administration en 2011. Il participe au Forum social mondial de Belém en 2009 et rédige un rapport sur l’aide au développement en 2014.

Un PDG engagé mais contesté

En 2014, il succède à Franck Riboud et devient directeur général de Danone. Il se donne pour mission de concilier performance économique et impact social et environnemental. Il affirme sa volonté de réinventer le capitalisme et de faire de Danone une entreprise à mission. Il met en œuvre une stratégie axée sur l’innovation, la diversification et la digitalisation. Il réalise plusieurs acquisitions, comme WhiteWave, un leader américain des produits bio et végétaux, ou Michel et Augustin, une marque française de biscuits et desserts.

En 2017, il devient président-directeur général de Danone, cumulant les fonctions de direction générale et de présidence du conseil d’administration. Il poursuit son engagement en faveur du climat, de la santé et de l’inclusion. Il obtient le soutien des actionnaires pour faire adopter le statut d’entreprise à mission par Danone en 2020. Il est salué pour ses prises de parole inspirantes et son leadership éthique.

SONY DSC

Mais il est aussi critiqué pour ses résultats décevants et sa gestion autoritaire. Il peine à redresser les ventes du groupe, affectées par la crise du Covid-19 et par le ralentissement des marchés clés comme la Chine ou les États-Unis. Il fait face à la fronde de plusieurs actionnaires activistes, qui lui reprochent son manque de vision stratégique, sa communication erratique et sa gouvernance trop concentrée. Il est également mis en cause pour ses choix industriels, comme la fermeture d’usines ou la suppression de milliers d’emplois.

Une sortie brutale

Face à la pression des investisseurs, Emmanuel Faber accepte en février 2021 de renoncer à la présidence du conseil d’administration tout en restant directeur général. Il espère ainsi sauver sa place et apaiser les tensions. Mais cette solution ne convainc pas ses détracteurs, qui réclament son départ complet.

Le 14 mars 2021, le conseil d’administration de Danone annonce la fin du mandat d’Emmanuel Faber avec effet immédiat. Il est remplacé par Gilles Schnepp, l’ancien patron de Legrand, en tant que président non exécutif, et par Véronique Penchienati-Bosetta et Shane Grant, deux cadres du groupe, en tant que directeurs généraux par intérim. Le conseil lance une recherche pour trouver un nouveau directeur général.

Emmanuel Faber quitte ainsi Danone après 24 ans de présence et 7 ans à sa tête. Il laisse derrière lui un groupe fragilisé par la crise, mais aussi pionnier dans le domaine de la responsabilité sociale et environnementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *