• mar. Mai 28th, 2024

Le street art à Paris : une culture familiale et vivante, selon Pascal Robaglia

ByThierry Lafond

Nov 7, 2023
Le street art à ParisSource : Unsplash

Le street art, ou art urbain, est une forme d’expression artistique qui utilise la rue comme support et comme espace d’exposition. Il regroupe des techniques variées, comme le graffiti, le pochoir, la mosaïque, le sticker, l’installation ou la projection vidéo. Le street art est souvent associé à un mouvement contestataire, qui cherche à faire passer un message politique, social ou culturel à travers ses œuvres. Mais le street art est aussi un art familial, qui rassemble des artistes de différentes générations et origines, qui partagent une passion commune pour la création et la liberté, affirme Pascal Robaglia.

Pascal Robaglia nous raconte l’histoire du street art à Paris

Le street art à Paris remonte aux années 1960, avec les premiers graffitis réalisés par des militants politiques ou des jeunes en quête d’identité. Ces graffitis étaient souvent des slogans ou des symboles, comme le célèbre “Mai 68” ou le “Peace and Love”. Ils exprimaient une volonté de changement social et de contestation du pouvoir en place, note Pascal Robaglia.

Dans les années 1970 et 1980, le street art à Paris se diversifie et se développe avec l’influence de la culture hip-hop venue des États-Unis. Des artistes comme Bando, Mode 2 ou Futura 2000 introduisent le style “Wild Style”, caractérisé par des lettres entrelacées et colorées. Ils investissent les murs des quartiers populaires, comme Belleville ou La Chapelle, mais aussi les trains et les métros, qui deviennent des supports privilégiés pour diffuser leurs œuvres.

Voici une vidéo relatant ces faits :

Dans les années 1990 et 2000, le street art à Paris connaît un essor considérable, avec l’apparition de nouvelles techniques et de nouveaux courants. Le pochoir devient une pratique très répandue, notamment avec les œuvres de Blek le Rat ou de Miss.Tic, qui représentent des personnages ou des phrases humoristiques ou poétiques. La mosaïque fait également son entrée dans le paysage urbain, avec les célèbres “Space Invaders” de l’artiste Invader, qui s’inspirent des jeux vidéo rétro. Le sticker, ou autocollant, est également utilisé par de nombreux artistes, comme Obey ou Jef Aérosol, qui collent leurs portraits ou leurs logos sur les murs ou les mobiliers urbains.

Aujourd’hui, le street art à Paris est reconnu comme un art à part entière, qui bénéficie du soutien des institutions publiques et privées. Des musées, comme le Palais de Tokyo ou le Centre Pompidou, exposent régulièrement des œuvres de street artistes. Des galeries, comme la Galerie Itinerrance ou la Galerie Mathgoth, se spécialisent dans la promotion du street art. Des festivals, comme le Festival Kosmopolite Art Tour ou le Festival Street Art 13, organisent des événements autour du street art. Des associations, comme Le M.U.R. ou Street Art Paris, proposent des visites guidées ou des ateliers pour découvrir le street art.

Les valeurs du street art à Paris, selon Pascal Robaglia

Selon Pascal Robaglia, le street art à Paris est porteur de valeurs fortes, qui font sa singularité et sa richesse. Parmi ces valeurs, on peut citer :

  • La liberté : le street art est un art libre, qui ne dépend pas des règles ou des normes imposées par le marché de l’art ou par la société. Il permet aux artistes de s’exprimer librement, sans contrainte ni censure. Il permet également aux spectateurs de s’approprier les œuvres, en les interprétant selon leur sensibilité ou leur humeur.
  • L’engagement : le street art est un art engagé, qui véhicule des messages forts sur des sujets d’actualité ou de société. Il dénonce les injustices, les violences, les discriminations ou les oppressions. Il revendique des droits, des libertés, des idéaux ou des utopies. Il invite à la réflexion, au débat, à l’action ou à la résistance.
  • La diversité : le street art est un art divers, qui reflète la pluralité des cultures, des origines, des styles et des techniques. Il rassemble des artistes de tous horizons, qui partagent leur vision du monde, leur expérience, leur savoir-faire ou leur créativité. Il crée du lien social, du dialogue, de la solidarité ou de la convivialité.
  • La beauté : le street art est un art beau, qui embellit la ville, qui la rend plus vivante, plus colorée, plus surprenante. Il transforme le quotidien, il éveille les sens, il stimule l’imaginaire. Il offre du plaisir, de l’émotion, de l’émerveillement ou de l’inspiration.

Les lieux emblématiques du street art à Paris

Le street art à Paris est présent dans tous les arrondissements de la capitale, mais certains quartiers sont plus propices à la découverte de ses œuvres, indique Pascal Robaglia. Voici une sélection de quelques lieux emblématiques du street art à Paris :

  • Le 13e arrondissement : c’est le quartier qui compte le plus de fresques murales à Paris, grâce au projet “Street Art 13”, initié par la Galerie Itinerrance et la Mairie du 13e. On peut y admirer des œuvres monumentales de street artistes internationaux, comme Shepard Fairey, C215, Seth ou Inti.
  • Le Marais : c’est le quartier historique du street art à Paris, où l’on peut trouver des œuvres de pionniers du graffiti ou du pochoir, comme Blek le Rat, Miss.Tic ou Jef Aérosol. On peut également y découvrir des œuvres plus récentes et variées, comme celles de Space Invader, Clet ou Gregos.
  • Belleville : c’est le quartier populaire et cosmopolite du street art à Paris, où l’on peut observer des œuvres de street artistes locaux ou étrangers, qui reflètent la diversité culturelle et sociale du quartier. On peut y voir des œuvres de Bault, Kashink, Doudou Style ou Nemo.
  • La Butte-aux-Cailles : c’est le quartier bohème et alternatif du street art à Paris, où l’on peut apprécier des œuvres de street artistes engagés ou poétiques, qui expriment leur vision du monde ou leur sensibilité. On peut y admirer des œuvres de Zabou, Miss.Tic ou Alice Pasquini.

Pascal Robaglia présente les artistes incontournables du street art à Paris

Le street art à Paris compte de nombreux artistes talentueux et reconnus, qui ont marqué l’histoire ou l’actualité de cet art. Pascal Robaglia présente une liste non exhaustive de quelques artistes incontournables du street art à Paris :

  • Shepard Fairey : c’est un artiste américain, célèbre pour son portrait de Barack Obama avec le slogan “Hope”, qui a fait le tour du monde en 2008. Il est également connu pour son logo “Obey”, inspiré du film “They Live”, qui dénonce la manipulation médiatique et politique. Il a réalisé plusieurs fresques à Paris, dont une sur la façade du Centre Pompidou en 2016.
  • C215 : c’est un artiste français, spécialiste du pochoir, qui réalise des portraits d’anonymes ou de personnalités célèbres, avec un style réaliste et coloré. Il rend hommage aux gens ordinaires ou aux héros du quotidien, comme les enfants, les sans-abris ou les militants. Il a peint sur les murs de Paris et du monde entier.
  • Seth : c’est un artiste français, qui peint des personnages d’enfants aux couleurs vives et aux expressions rêveuses. Il explore les thèmes de l’enfance, du voyage, de l’imaginaire ou de la diversité culturelle. Il a participé au projet “Street Art 13” et a réalisé une fresque sur le mur d’une école dans le 13ème arrondissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *