• mer. Fév 21st, 2024

Lumir Lapray, une voix engagée pour la France périurbaine

ByThierry Lafond

Jan 31, 2024
Le portrait de Lumir LapraySource : Unsplash

Lumir Lapray est une jeune femme de 29 ans qui se présente aux élections législatives de 2024 dans la deuxième circonscription de l’Ain. Diplômée de Sciences Po Lyon, elle a travaillé comme consultante en transition écologique et sociale avant de se lancer en politique. Elle est la candidate de la Nupes, la Nouvelle Union pour l’écologie et la solidarité, un mouvement citoyen qui veut rassembler la gauche républicaine.

Une enfance dans l’Ain, entre Rhône et Bugey

Lumir Lapray est née en 1992 à Proulieu, une petite commune en bord de Rhône, à mi-chemin entre Lyon et Genève. Elle y a grandi dans une maison Phenix construite en 1974, l’une des premières du genre. Sa mère, Olivia Vuillermet, l’a élevée seule et est professeure dans un collège à Briord. Son prénom serait inspiré de celui qu’a donné l’actrice Fanny Ardant à sa fille aînée.

Lumir Lapray a été éduquée avec Le Monde et Télérama, et pas avec la télévision. Elle a été une adolescente fan de Britney Spears, mais aussi très sensible aux questions sociales et environnementales. Elle a fait ses études secondaires au lycée Lalande à Bourg-en-Bresse, où elle a obtenu son baccalauréat avec mention très bien.

Voici une vidéo présentant cette femme engagée :

Des études à Sciences Po Lyon et des expériences à l’étranger

Lumir Lapray a poursuivi ses études à Sciences Po Lyon, où elle a obtenu un bachelor en sciences sociales, affaires et gestion publiques, puis un double master en politique publique, affaires publiques et affaires territoriales. Elle a également fait un master 1 en aménagement et gestion du territoire à l’Institut d’urbanisme de Lyon.

Durant ses études, elle a effectué plusieurs échanges à l’étranger. Elle a notamment étudié la sociologie de l’immigration à l’université de Californie, où elle a découvert les inégalités sociales et raciales aux États-Unis. Elle a aussi passé six mois au Chili, où elle a travaillé comme assistante de recherche sur les politiques publiques liées au changement climatique.

Une carrière de consultante en transition écologique et sociale

Après ses études, Lumir Lapray a travaillé comme vendeuse pendant quatre ans chez André, en parallèle de ses études. Elle a ensuite intégré Tenzing Conseil, un cabinet de conseil qui se veut positif, ayant notamment la certification B-Corp et qui fait partie des premières sociétés à mission françaises.

En près de trois ans chez Tenzing Conseil, elle a mené diverses missions liées à la transition écologique et sociale. Elle a notamment travaillé sur les Jeux olympiques de 2024 pour en faire des jeux exemplaires en matière sociale et environnementale. Elle a aussi aidé la Mutuelle nationale territoriale à définir sa responsabilité sociétale des entreprises. Elle a également collaboré avec le ministère de la Transition écologique et solidaire à la conception du French Impact Project, un dispositif visant à soutenir les acteurs de l’innovation sociale.

Une candidature aux élections législatives sous la bannière de la Nupes

Lumir Lapray a toujours été attirée par la politique, mais c’est en 2022 qu’elle franchit le pas. Elle rejoint alors la Nupes, la Nouvelle Union pour l’écologie et la solidarité, un mouvement citoyen qui veut rassembler la gauche républicaine autour d’un projet écologiste et social. La Nupes se présente comme une alternative aux partis traditionnels et aux extrêmes.

Lumir Lapray est désignée candidate de la Nupes dans la deuxième circonscription de l’Ain, qui comprend notamment les villes de Belley, Ambérieu-en-Bugey et Lagnieu. Elle se présente comme une représentante de la France périurbaine, celle des territoires oubliés par les politiques publiques. Elle veut porter la voix des habitants de sa circonscription, qui sont confrontés à des problèmes de mobilité, de logement, de services publics, de transition écologique et de cohésion sociale.

Un programme axé sur la justice sociale et environnementale

Lumir Lapray défend un programme axé sur la justice sociale et environnementale. Parmi ses principales propositions, on peut citer :

  • La mise en place d’un revenu universel d’existence, financé par une réforme fiscale plus juste et plus écologique.
  • La création d’un service public de la mobilité, qui garantisse l’accès à des transports en commun de qualité et à des modes de déplacement doux pour tous les territoires.
  • La rénovation thermique des logements, avec un objectif de zéro passoire énergétique d’ici 2030.
  • La promotion de l’agriculture biologique et locale, avec un soutien aux circuits courts et aux coopératives agricoles.
  • La lutte contre les inégalités scolaires, avec un renforcement des moyens alloués à l’éducation prioritaire et à la formation professionnelle.
  • La défense des services publics de proximité, avec un moratoire sur les fermetures d’hôpitaux, de bureaux de poste, de gares et d’écoles.
  • La protection de la biodiversité, avec un renforcement du réseau Natura 2000 et la création de nouvelles réserves naturelles.
  • La participation citoyenne, avec l’instauration du référendum d’initiative populaire et du tirage au sort de citoyens pour contrôler l’action publique.

Une campagne de terrain et de proximité

Lumir Lapray mène une campagne de terrain et de proximité. Elle sillonne sa circonscription à vélo ou en covoiturage, à la rencontre des habitants, des associations, des élus locaux et des acteurs économiques. Elle organise des réunions publiques, des ateliers participatifs, des cafés citoyens et des porte-à-porte. Elle utilise aussi les réseaux sociaux pour diffuser ses idées et ses actions.

Lumir Lapray espère convaincre les électeurs de sa circonscription qu’elle est la mieux placée pour les représenter à l’Assemblée nationale. Elle se dit confiante dans sa capacité à créer la surprise et à faire entendre sa voix engagée pour la France périurbaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *