• mer. Fév 21st, 2024

Florent Menegaux, PDG de Michelin : L’homme qui redéfinit l’excellence dans le monde des pneumatiques

ByThierry Lafond

Jan 15, 2024
Le portrait de Florent MenegauxSource : Flickr

Florent Menegaux est le président du groupe Michelin depuis le 17 mai 2019. Il succède à Jean-Dominique Senard, qui a quitté le géant du pneumatique pour devenir président du conseil d’administration de Renault. Florent Menegaux est le deuxième président de Michelin à ne pas être issu de la famille fondatrice, après Senard. Qui est cet homme qui dirige l’une des plus grandes entreprises françaises, présente dans 170 pays et employant plus de 120 000 personnes ? Quel est son parcours, sa vision, ses ambitions ? Voici un portrait unique et pertinent de Florent Menegaux, le PDG de Michelin qui vise l’excellence.

Un parcours diversifié et international

Florent Menegaux est né le 26 février 1962 à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine. Il est diplômé d’une maîtrise en sciences et techniques comptables et financières de l’université Paris-Dauphine en 1986. Il commence sa carrière chez PwC, un cabinet de conseil, où il devient manager spécialisé dans le contrôle et la gestion des risques de taux pour les banques. Il y reste cinq ans avant de rejoindre Exel Logistics France, une entreprise de logistique et de transport, en tant que directeur financier puis directeur général.

En 1995, il intègre le groupe Norbert Dentressangle, un autre acteur du secteur logistique, où il occupe le poste de directeur général de la branche produits conditionnés. C’est en 1997 qu’il entre chez Michelin, en tant que directeur commercial pour les pneus poids lourd au Royaume-Uni et en Irlande. Il va alors gravir les échelons au sein du groupe clermontois, en occupant des fonctions variées et en travaillant sur différents continents.

Voici une vidéo présentant la vision de cet homme d’affaires :

Il devient ainsi directeur des ventes de première monte et remplacement pour les pneus poids lourd en Amérique du Nord en 2000, puis en Amérique du Sud en 2003. En 2005, il prend la direction de la zone Afrique-Moyen-Orient. En 2006, il revient en Europe comme directeur de la division tourisme camionnette remplacement. En 2008, il est nommé directeur de la ligne produit tourisme camionnette et entre au comité exécutif du groupe.

En 2014, il accède au poste de directeur général des opérations, puis de directeur général exécutif en 2017. En 2018, il supervise les directions business du groupe ainsi que les directions opérationnelles manufacturing, supply chain et expérience client. Il est également nommé gérant associé-commandité. Le 17 mai 2019, il devient officiellement le président du groupe Michelin.

Une vision stratégique et durable

Florent Menegaux a hérité d’un groupe solide et performant, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 24 milliards d’euros en 2018 et qui détient environ 14 % du marché mondial du pneu. Mais il doit aussi faire face à des défis importants, liés à la transformation du secteur automobile, à la concurrence accrue des fabricants asiatiques ou encore à la transition écologique. Pour relever ces défis, Florent Menegaux a défini une vision stratégique pour Michelin, basée sur trois axes : l’excellence opérationnelle, l’innovation et la diversification.

L’excellence opérationnelle vise à renforcer la compétitivité du groupe en optimisant ses coûts, sa qualité et sa réactivité. Pour cela, Florent Menegaux mise sur la digitalisation des processus industriels et commerciaux, sur la simplification des organisations et sur le développement des compétences des collaborateurs.

L’innovation est le moteur de la croissance du groupe, qui consacre plus de 600 millions d’euros par an à la recherche et au développement. Florent Menegaux veut faire de Michelin un leader dans les domaines du pneu connecté, du pneu sans air ou encore du pneu biosourcé. Il veut aussi renforcer la présence du groupe dans les services et les solutions de mobilité, comme le covoiturage, l’autopartage ou la gestion de flottes.

La diversification est le levier de la résilience du groupe, qui cherche à réduire sa dépendance au marché du pneu. Florent Menegaux a ainsi engagé Michelin dans des acquisitions stratégiques, comme celle du leader européen de la vente en ligne de pneus, Allopneus, ou celle du spécialiste des cartes et des guides de voyage, le Routard. Il a aussi développé des activités complémentaires, comme les matériaux de haute technologie, les systèmes d’hydrogène ou les expériences gastronomiques.

Florent Menegaux a également inscrit Michelin dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale, en s’engageant à réduire l’empreinte carbone du groupe de 50 % d’ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Il a aussi affirmé sa volonté de placer l’humain au cœur de son projet, en favorisant le dialogue social, la diversité, l’égalité et la sécurité au sein du groupe.

Un style de management participatif et bienveillant

Florent Menegaux est décrit comme un homme proche du terrain, à l’écoute de ses équipes et de ses clients. Il se rend régulièrement dans les usines du groupe, où il n’hésite pas à enfiler une combinaison et à discuter avec les opérateurs. Il pratique aussi le management participatif, en associant les collaborateurs aux décisions stratégiques et en leur donnant plus d’autonomie et de responsabilité.

Florent Menegaux est également reconnu pour sa bienveillance, son humilité et son sens de l’humour. Il sait reconnaître ses erreurs, féliciter les réussites et encourager les initiatives. Il cultive un climat de confiance et de respect au sein du groupe, en s’appuyant sur les valeurs historiques de Michelin : le respect des personnes, des faits et des clients.

Florent Menegaux est enfin un homme passionné par son métier, par l’innovation et par la mobilité. Il se dit fasciné par le pneu, qu’il considère comme un produit complexe et intelligent. Il se dit aussi motivé par le défi de rendre la mobilité plus durable, plus sûre et plus accessible pour tous.

Florent Menegaux est donc le PDG de Michelin qui vise l’excellence. Il a su s’imposer comme un leader visionnaire, stratège et humain, capable de conduire le groupe vers de nouveaux horizons. Il incarne ainsi l’esprit d’entreprendre et d’innover qui caractérise Michelin depuis sa création.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *