• sam. Juin 15th, 2024

Repeindre son appartement haussmannien : le mode d’emploi

ByThierry Lafond

Jan 11, 2024
Repeindre un appartement haussmannienSource : Unsplash

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un appartement haussmannien et vous souhaitez lui donner un coup de jeune ? Vous vous demandez comment repeindre les murs, les plafonds, les boiseries, sans dénaturer le charme de l’ancien ? Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, nous vous donnons tous les conseils pour réussir la rénovation de votre appartement haussmannien, en respectant son style et son cachet.

Pourquoi repeindre son appartement haussmannien ?

Les appartements haussmanniens sont des biens immobiliers très prisés, qui séduisent par leur élégance, leur noblesse et leur caractère. Ils sont reconnaissables à leurs façades en pierre de taille, leurs balcons filants, leurs grandes fenêtres, leurs parquets massifs, leurs moulures, leurs cheminées et leurs belles hauteurs sous plafond.

Cependant, ces appartements ne sont pas toujours adaptés à nos modes de vie actuels. Ils peuvent présenter des défauts tels que des pièces en enfilade, des couloirs interminables, des cuisines exiguës et sombres, des chambres trop grandes ou trop petites. De plus, ils peuvent avoir subi les outrages du temps, avec des peintures défraîchies, des fissures, des taches ou des traces d’humidité.

Voici quelques conseils pour reconnaître un appartement haussmannien :

Repeindre son appartement haussmannien est donc une bonne façon de lui redonner de l’éclat, de le moderniser, de le personnaliser et de le rendre plus confortable et fonctionnel. C’est aussi un moyen de valoriser son bien immobilier, en mettant en valeur ses atouts et en gommant ses imperfections.

Mais attention, repeindre son appartement haussmannien n’est pas une mince affaire. Il faut respecter certaines règles et précautions, afin de ne pas abîmer les éléments d’origine, qui font tout le charme et la valeur de ce type de logement. Il faut aussi choisir avec soin les couleurs, les finitions et les effets, pour créer une harmonie entre le style haussmannien et la décoration contemporaine.

Voici donc le mode d’emploi pour repeindre son appartement haussmannien avec succès !

Préparer le chantier

Avant de se lancer dans la peinture, il faut préparer le chantier avec soin. Cela implique plusieurs étapes :

Vérifier l’état des murs et des plafonds : il faut repérer les éventuelles fissures, trous, taches ou moisissures, qui nécessitent un traitement spécifique avant la peinture. Il faut aussi s’assurer que les supports sont propres, secs et sains.

Protéger les éléments à conserver : il faut recouvrir avec du ruban adhésif ou du papier journal les éléments que l’on ne souhaite pas peindre, tels que les moulures, les corniches, les rosaces, les cheminées, les marbres, les parquets ou les carreaux de ciment. Il faut aussi protéger le sol avec une bâche ou un carton.

Choisir la peinture adaptée : il faut opter pour une peinture de qualité, qui résiste au temps et aux agressions. Il faut aussi choisir la bonne finition (mate, satinée ou brillante) selon l’effet recherché et la pièce à peindre. En général, on préfère une finition mate pour les plafonds et les murs abîmés, une finition satinée pour les murs lisses et les boiseries, et une finition brillante pour les éléments décoratifs ou à mettre en valeur.

Choisir les couleurs appropriées : il faut tenir compte de plusieurs critères pour choisir les couleurs de son appartement haussmannien : la luminosité de la pièce (orientée au nord ou au sud), la superficie (grande ou petite), la fonction (salon, chambre, cuisine…), le style (classique, moderne, cosy…), les goûts personnels et l’ambiance souhaitée. Il faut aussi respecter une certaine harmonie entre les couleurs, en évitant les contrastes trop forts ou les mélanges trop audacieux. En général, on préfère des couleurs neutres et douces, qui mettent en valeur les éléments d’origine, sans les écraser. On peut aussi jouer avec les nuances de blanc, de beige, de gris ou de taupe, pour créer du relief et de la profondeur. On peut également apporter des touches de couleur plus vive, pour dynamiser l’ensemble et créer des points de focalisation.

Peindre les plafonds

Les plafonds sont les premiers à peindre, car ils sont les plus exposés aux salissures et aux traces de rouleau. Il faut donc les peindre avec soin, en respectant les étapes suivantes :

Appliquer une sous-couche : il s’agit d’une peinture spéciale, qui permet de préparer le support, de le rendre plus uniforme et plus adhérent. Elle facilite ainsi l’application de la peinture de finition et améliore son rendu. Il faut appliquer la sous-couche avec un rouleau à poils courts, en partant du centre du plafond vers les bords, en croisant les passes. Il faut laisser sécher la sous-couche selon le temps indiqué sur le pot.

Appliquer la peinture de finition : il s’agit de la peinture qui va donner la couleur et l’aspect final du plafond. Il faut choisir une peinture adaptée aux plafonds, qui soit lessivable et résistante aux chocs. Il faut appliquer la peinture avec un rouleau à poils courts, en partant du centre du plafond vers les bords, en croisant les passes. Il faut généralement appliquer deux couches de peinture, en respectant le temps de séchage entre chaque couche.

Peindre les murs

Les murs sont les éléments qui vont donner le ton et l’ambiance de la pièce. Il faut donc les peindre avec attention, en respectant les étapes suivantes :

Appliquer une sous-couche : comme pour les plafonds, il s’agit d’une peinture spéciale, qui permet de préparer le support, de le rendre plus uniforme et plus adhérent. Elle facilite ainsi l’application de la peinture de finition et améliore son rendu. Il faut appliquer la sous-couche avec un rouleau à poils moyens, en partant du haut du mur vers le bas, en croisant les passes. Il faut laisser sécher la sous-couche selon le temps indiqué sur le pot.

Appliquer la peinture de finition : il s’agit de la peinture qui va donner la couleur et l’aspect final du mur. Il faut choisir une peinture adaptée aux murs, qui soit lessivable et résistante aux chocs. Il faut appliquer la peinture avec un rouleau à poils moyens, en partant du haut du mur vers le bas, en croisant les passes. Il faut généralement appliquer deux couches de peinture, en respectant le temps de séchage entre chaque couche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *