• lun. Avr 22nd, 2024

Emmanuel Besnier, l’homme discret qui règne sur l’empire Lactalis

ByThierry Lafond

Mar 20, 2024
Portrait d'Emmanuel BesnierSource : Unsplash

Un empire laitier à la tête duquel trône un homme secret. Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis, est l’un des plus grands patrons français, à la tête d’un groupe pesant plus de 20 milliards d’euros. Mais cet homme d’affaires milliardaire cultive le mystère, fuyant les médias et les mondanités. Qui est-il vraiment ? Comment a-t-il bâti son empire ? Et quels sont ses défis pour l’avenir ?

Un héritage paternel et une ascension fulgurante

Né en 1970 au Mans, Emmanuel Besnier est issu d’une famille d’industriels laitiers. Son grand-père, André Besnier, a fondé le groupe Lactalis en 1933. Son père, Michel Besnier, a développé l’entreprise et en a fait un leader mondial. En 2000, à l’âge de 29 ans, Emmanuel Besnier prend la tête du groupe à la suite du décès de son père.

Voici une vidéo présentant cet homme d’affaires :

Un management discret et familial

Emmanuel Besnier est un homme discret. Il ne donne que rarement des interviews et n’apparaît que peu dans les médias. Il cultive un style de management paternaliste, s’impliquant personnellement dans tous les aspects de l’entreprise. Le groupe Lactalis est resté une entreprise familiale, non cotée en bourse.

Un empire mondial bâti sur des acquisitions

Sous la houlette d’Emmanuel Besnier, Lactalis est devenu un géant mondial de l’industrie laitière. Le groupe a réalisé une croissance fulgurante, en grande partie grâce à une stratégie d’acquisitions audacieuse. Lactalis a racheté de nombreuses marques renommées, comme Lactel, Président, Bridel et Picot.

Un groupe leader sur un marché en pleine mutation

Aujourd’hui, Lactalis est le premier groupe laitier mondial en termes de chiffre d’affaires. Le groupe emploie plus de 80 000 personnes dans 80 pays. Le marché laitier est en pleine mutation, avec de nouveaux défis comme la concurrence des produits laitiers alternatifs et les exigences croissantes des consommateurs en matière de qualité et de durabilité.

Un homme d’ambitions et de convictions

Emmanuel Besnier est un homme d’ambitions. Il veut faire de Lactalis le leader mondial de l’alimentation saine et durable. Pour cela, il devra relever de nombreux défis, comme l’innovation, la diversification et la conquête de nouveaux marchés.

Un dirigeant controversé

Le succès d’Emmanuel Besnier n’est pas sans critiques. Certains lui reprochent son management autoritaire et son opacité. Il a également été critiqué pour sa gestion de crises, comme la contamination de lait infantile en 2017.

Un homme à suivre

Emmanuel Besnier est un personnage fascinant et controversé. Son parcours et ses ambitions font de lui un homme à suivre dans les années à venir.

Emmanuel Besnier en 5 points

  1. Né en 1970 au Mans
  2. PDG du groupe Lactalis depuis 2000
  3. Fortune estimée à 12,5 milliards d’euros en 2023
  4. Un des plus grands patrons français
  5. Un homme discret, ambitieux et controversé

Enfance et formation

Emmanuel Besnier a grandi dans le Maine et Loire, au cœur du fief familial de Lactalis. On en sait peu sur son enfance et son adolescence. Était-il destiné dès son plus jeune âge à reprendre les rênes de l’entreprise familiale ? A-t-il baigné dans le lait toute sa jeunesse ? Les informations à ce sujet sont tenues secrètes.

Un passage éclair par l’école de commerce

Son parcours scolaire reste également flou. On sait qu’il a fréquenté le Lycée de l’Immaculée-Conception, un établissement catholique privé de Laval. Après le baccalauréat, il poursuit ses études à l’ISG Business School à Paris, une école de commerce réputée. Cependant, son passage y est éclair. À peine diplômé, il intègre Lactalis en Espagne pour ses premières armes dans l’entreprise familiale.

Un apprentissage à l’international

L’Espagne devient son premier terrain d’apprentissage. Il y découvre le fonctionnement de l’entreprise à l’international et se forge une expérience opérationnelle. Cette immersion dans un autre pays lui permet également d’acquérir une vision plus globale du marché laitier.

Un retour en France et une ascension fulgurante

À la fin des années 1990, Emmanuel Besnier rentre en France. Il occupe alors différents postes à responsabilité au sein du groupe Lactalis. Son ascension est rapide. Préparé par son père Michel Besnier, il est considéré comme le successeur naturel à la tête de l’entreprise.

Un deuil brutal et une prise de pouvoir à 29 ans

En 2000, la tragédie frappe. Michel Besnier décède subitement à l’âge de 56 ans. À seulement 29 ans, Emmanuel Besnier se retrouve propulsé à la tête de Lactalis. C’est un jeune homme discret et inexpérimenté qui hérite d’un empire laitier mondial.

Un management secret et autoritaire

Dès sa prise de fonction, Emmanuel Besnier impose son style de management. Discret, il fuit les médias et les mondanités. Autoritaire, il centralise le pouvoir et s’implique dans tous les aspects de l’entreprise. Fidèle à la tradition familiale, il maintient Lactalis comme une société non cotée en bourse, préservant ainsi son indépendance.

La stratégie conquérante d’Emmanuel Besnier

À la tête de Lactalis, Emmanuel Besnier a déployé une stratégie d’entreprise ambitieuse. Voici ses principaux axes :

  1. Les acquisitions audacieuses: C’est la marque de fabrique de Besnier. Sous son règne, Lactalis a multiplié les acquisitions de marques et d’entreprises concurrentes. Quelques exemples notables incluent Lactel en 2000, Président en 2007, Parmalat en 2011 et Kraft Foods Group en 2019. Cette stratégie d’expansion agressive a permis à Lactalis de devenir le leader mondial de l’industrie laitière en termes de chiffre d’affaires.
  2. L’internationalisation à marche forcée: Lactalis est aujourd’hui présent dans plus de 80 pays. Besnier a mis l’accent sur le développement à l’international, notamment en ciblant les marchés émergents à forte croissance. Cette présence mondiale permet à Lactalis de s’adapter aux goûts et aux besoins des consommateurs de différentes cultures.
  3. L’innovation ciblée: Lactalis n’est pas seulement un géant du fromage et du yaourt. L’entreprise investit également dans l’innovation pour développer de nouveaux produits et répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. On peut citer par exemple le lancement de gammes bio ou sans lactose. Cependant, certains observateurs critiquent Lactalis pour son manque d’innovation de rupture face aux alternatives végétales au lait.
  4. La maitrise de la chaine de valeur: Lactalis s’efforce de contrôler l’ensemble de sa chaine de valeur. L’entreprise possède ses propres usines de production et de transformation du lait. Cette stratégie d’intégration lui permet de maitriser ses coûts et sa qualité.

Les succès et les ombres au tableau

La stratégie d’Emmanuel Besnier a porté ses fruits. Lactalis est devenu un leader mondial de l’industrie laitière, présent sur tous les continents. Cependant, ce succès ne va pas sans critiques. Le management autoritaire de Besnier et son opacité sont souvent pointés du doigt. De plus, Lactalis a été confronté à plusieurs crises alimentaires, comme la contamination de lait infantile en 2017.

Malgré sa position dominante, Lactalis n’est pas à l’abri des défis. Voici quelques enjeux majeurs que devra relever Emmanuel Besnier pour assurer la pérennité de son empire :

  1. La concurrence des produits laitiers alternatifs: Le lait d’amande, de soja et d’autres végétaux connaît une croissance fulgurante. Ces alternatives séduisent de plus en plus de consommateurs soucieux de leur santé, de l’environnement ou de l’éthique animale. Lactalis devra innover et adapter son offre pour répondre à cette nouvelle concurrence.
  2. L’évolution des attentes des consommateurs: Les consommateurs sont de plus en plus exigeants. Ils recherchent des produits authentiques, locaux, durables et sains. Lactalis devra faire preuve de transparence sur l’origine de ses produits et s’engager dans des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.
  3. Les crises alimentaires: Les crises sanitaires, comme la contamination de lait infantile en 2017, ont porté atteinte à l’image de Lactalis. L’entreprise devra renforcer ses contrôles de qualité et regagner la confiance des consommateurs.
  4. La pression sur les prix: Le marché laitier est un marché mature et concurrentiel. Les distributeurs exercent une pression constante sur les prix. Lactalis devra trouver des solutions pour préserver ses marges tout en restant compétitif.
  5. Les réglementations environnementales de plus en plus strictes: L’industrie laitière est un important contributeur aux émissions de gaz à effet de serre. Lactalis devra adapter ses pratiques de production pour répondre aux nouvelles réglementations environnementales.

Un avenir incertain

Emmanuel Besnier saura-t-il relever ces défis et pérenniser son empire laitier ? L’avenir de Lactalis dépendra de sa capacité à s’adapter à un marché en pleine mutation et à répondre aux attentes des consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *