• ven. Déc 8th, 2023

Édouard Philippe, le seul rempart contre Marine Le Pen ?

Edouard Phillipe contre Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national (RN) et candidate à l’élection présidentielle de 2022, Marine Le Pen, est en pleine ascension dans les sondages. Selon le baromètre Elabe réalisé pour Les Échos et Radio Classique, elle séduit de plus en plus les électeurs de droite et notamment ceux des Républicains (LR). Sa cote de popularité a augmenté de 12 points chez les électeurs de droite et de 14 points chez les seuls électeurs LR en un mois. Elle recueille désormais 42% d’opinions positives chez les premiers et 39% chez les seconds.

Comment expliquer ce phénomène ? Quelles sont les conséquences pour la droite et pour la présidentielle ? Et surtout, qui peut encore résister à Marine Le Pen ?

Voici une vidéo relatant la popularité du président français actuel :

La stratégie de dédiabolisation de Marine Le Pen

L’une des raisons qui explique la progression de Marine Le Pen dans l’opinion publique est sa stratégie de dédiabolisation engagée depuis son arrivée à la tête du Front national (FN) en 2011. Elle a cherché à lisser et à normaliser l’image de son parti, qu’elle a rebaptisé Rassemblement national (RN) en 2018. Elle a également tenté de se démarquer de son père, Jean-Marie Le Pen, fondateur du FN et figure controversée de l’extrême droite française.

Marine Le Pen a ainsi modéré son discours sur certains sujets sensibles, comme l’immigration, l’Europe ou la sortie de l’euro. Elle a aussi cherché à élargir son électorat au-delà de son socle historique, en s’adressant aux classes populaires, aux jeunes, aux femmes ou aux agriculteurs. Elle a également renouvelé son équipe dirigeante et ses alliances politiques, en se rapprochant notamment de Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France.

L’actualité favorable aux thèmes du RN

Une autre raison qui explique la montée en puissance de Marine Le Pen est l’actualité récente, marquée par des faits divers tragiques et par la crise sanitaire liée au Covid-19. Ces événements ont mis en avant les thèmes portés par le RN, comme la sécurité, l’autorité de l’État ou la souveraineté nationale.

Marine Le Pen a ainsi profité des assassinats d’une agente administrative au commissariat de Rambouillet et d’un policier en service à Avignon pour dénoncer l’insécurité et le laxisme du gouvernement. Elle a également critiqué la gestion de la pandémie par Emmanuel Macron et son équipe, en déplorant le manque d’anticipation, le retard dans la vaccination ou les restrictions des libertés.

La faiblesse de la droite traditionnelle

Une troisième raison qui explique le succès de Marine Le Pen est la faiblesse de la droite traditionnelle, incarnée par Les Républicains (LR). Le parti peine à se relever des échecs électoraux de 2017 et à se trouver un leader crédible pour 2022. Il est également divisé sur la ligne politique à adopter face au RN et à La République en marche (LREM).

Certains cadres ou élus LR sont tentés par une alliance avec le RN ou par un soutien à Éric Zemmour, polémiste d’extrême droite qui pourrait se présenter à la présidentielle. D’autres préfèrent se rapprocher du centre ou du macronisme, comme le maire de Nice Christian Estrosi ou le ministre Gérald Darmanin. D’autres encore défendent une candidature propre à LR, comme Xavier Bertrand, Valérie Pécresse ou Michel Barnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *